Présente dans toute la France, l'ADMR est aujourd'hui le n°1 français des réseaux de proximité, avec ...

  • 2 700 associations locales regroupées en Fédérations départementales

  • 1 Union nationale
  • 262 500 adhérents dont 101 300 bénévoles actifs
  • 93 720 salariés
  • 99 millions d'heures d'intervention à domicile auprès de 712 000 clients

La compétence, fruit de l'expérience

 

L'ADMR est organisée en réseau qui s'étend sur tout le territoire français. Chaque échelon, qu'il soit local, fédéral ou national, a un rôle à jouer et des responsabilités propres.

 

Chaque maillon est indispensable à la bonne marche de l'ADMR et à la réalisation de son projet. Le réseau donne de la cohérence et de l'efficacité. Il est aussi un appui pour tous les acteurs de l'ADMR, qu'ils soient bénévoles ou salariés.
Chaque structure du réseau ADMR adhère à des statuts et est désignée sous la dénomination ADMR.

 

Une approche généraliste du service à domicile

La mission première de l'ADMR est de permettre aux familles et aux personnes de bien vivre chez elles. L'ADMR s'adresse à des personnes autonomes, libres de choisir la prestation qui leur convient.

Le mode d'intervention de l'ADMR est fondé sur :

  • une action de proximité, décentralisée, pour être au plus près des personnes et leur proposer une offre de service qui réponde bien à leurs attentes ou besoins ;                                                   
  • une action solidaire, à travers de petites équipes de bénévoles issus de la population locale, qui développent une action collective créatrice de lien social entre toutes les composantes de la population. Cette action vise à créer de nouvelles solidarités là où celles qui existaient se révèlent défaillantes ou inexistantes.
    L'ADMR privilégie avant tout l'établissement d'une relation qui humanise les interventions quotidiennes et apporte une dimension d'échange et de reconnaissance mutuelle entre la personne aidée, le bénévole et le professionnel d'intervention. C'est le " triangle d'or " incontournable à l'ADMR. Toute intervention repose sur l'équilibre entre l'action du bénévole, celle du professionnel et celle de la personne aidée. Cette relation, dans le respect de la personne aidée est l'élément central de cette solidarité.